Bleu jane

Simone records

Sagot, son album Bleu Jane sur Longueur d'OndesLe percussionniste et seconde voix du groupe québécois Karkwa récidive avec le troisième album solo de sa carrière après la parution de Piano mal (2012) et de Valse 333 (2014). Plus éclaté et assumé que jamais, le bonhomme sert de brillantes gifles musicales dotées d’une poésie hautement inspirée et imagée. Il se métamorphose ici en sorte de crooner légèrement inquiétant, où l’on croirait entendre une version francophone d’un jeune Tom Waits, pour toute sa fougue et sa théâtralité, ou Beck — plus précisément sur les albums Sea change et Morning phase — pour la richesse et les prouesses de l’instrumentation. Les arrangements dépeignent des paysages sud-américains, des tableaux surréalistes, comme une vision fiévreuse empreinte de chansons folk-psychédéliques. L’auditeur ressort toujours grandi de ses incursions dans l’univers particulier de l’artiste. Un album audacieux, voire ambitieux ; son œuvre la plus aboutie avec une signature sonore incomparable. Du grand art, tout simplement sublime !

>> Site de Sagot

PASCAL DESLAURIERS

À écouter en priorité : “Bleu corail électrique”, “Vacille”, “Autour des œuvres de Exing Saông”.

 

Publié le