Santa Maria

At (H)ome

Carmen Maria Vega, son album Santa Maria sur Longueur d'OndesDans son nouvel album, le 4ème, la chanteuse se livre en toute intimité. Dès le premier titre, “Santa Maria”, elle met tout sur la table de sa voix particulièrement savoureuse. En français dans le texte mais avec des accents latins, disons même d’Amérique latine, puisque l’album est en partie le récit de son voyage dans son pays d’origine, le Guatemala, la sensuelle chanteuse parvient à séduire sur la durée. On se laisse facilement emporter par les tonalités d’“Aigre doux” ; “Le grand secret”, celui de sa naissance, a été écrit par Mathias Malzieu ; “Amériques latrines” est forcément très touchant, mais le morceau le plus larmoyant est plutôt l’excellent “La fille de feu” avec son refrain très personnel, revendiquant aux Carmen le droit de pleurer mais aussi de rêver. Autre chanson forte de l’opus, “L’honneur”, qui dézingue d’une belle manière la stupidité masculine. Le disque se termine avec “Ultra Vega”, une manière d’affirmer son statut de super héroïne de la chanson-rock française.

>> Site de Carmen Maria Vega

PATRICK AUFFRET

À écouter en priorité : “Aigre doux”, “La fille de feu”, “L’honneur”.

 

Publié le