11.08.73

Modulor

La Canaille, son album “11.08.73” sur Longueur d'Ondes« Du bruit parce que c’est tout ce qui reste. » Accablé par la République qui se plaît à coucher dans le lit des importants, Marc Nammour, entouré de trois musiciens, livre un quatrième album sous l’étendard de La Canaille. Les différents titres se situent quelque part entre revendications sociales et retour au hip-hop. Loin d’être anodin, le nom de l’album indique la date que l’on donne comme acte de naissance à cette culture. La langue frappe, et fait s’entrechoquer les mots et les syllabes. Les jeux de sons se suivent et se noient les uns dans les autres. Derrière ça, les instruments et les machines se défient et créent des univers souvent très sombres. Définitivement politisé, cet album est haletant. Les feats avec Mike Ladd, Lucio Bukowski et JP Manova permettent de donner un peu d’air à ces tableaux grinçants et acides. Cet album est la preuve que les artistes peuvent encore porter la parole de ceux que l’on n’entend pas. Plus que jamais, quelque chose se prépare…

>> Site de La Canaille

VALENTIN CHOMIENNE

À écouter en priorité : “République”, “Sale boulot”, “Je procrastine”.
 

Publié le