La nébuleuse

AT(h)ome

Lisa Portelli, son album La nebuleuse sur Longueur d'OndesSi son second instrument est sa guitare, son premier est bien sa voix. Premier Prix du Conservatoire à 10 ans. Depuis la belle s’est perdue et retrouvée. Un vœu de silence dans un couvent, la force à se taire. Sa voix, c’est à travers la musique qu’elle la retrouve. Et quand elle s’exprime c’est d’abord avec douceur, (“De noir et d’or”). Sa musique s’écoute comme une quête. Album évolutif, c’est un voyage aérien qui est ici proposé. La guitare s’emballe et son timbre monte pour poser le cadre de cette ballade rock dans les cieux (“Appartenir au Large”). Les bridges puissants ne sont que l’écho de sa grandeur d’âme. Qu’importe la destination, seul le voyage compte. Il faut alors “Naviguer” pour mieux aller “Vers d’autres voies”. Allez, venez on “Cherche la joie” à coups de notes obsessives. On la trouve dans le peps de “Longtemps”. La musique est le langage universel autant atterrir sur une déclaration d’amour entre guitare sèche et cette déclaration :  “Je suis la Terre”.

>> Site de Lisa Portelli

JULIA ESCUDERO

À écouter en priorité : “La Nébuleuse”.

 

Publié le