50 Nuances

Autoproduit

Serie Noire, leur album “50 Nuances” sur Longueur d'OndesQu’il est difficile de faire du rock en français sans chanter comme Louise Attaque, ou plagier Noir Désir. Série Noire n’en aime pas moins la langue de Molière, qu’il utilise avec humour, cynisme ou poésie sur les dix titres de leur 3ème album. Cependant, réfuter leurs influences anglo-saxonnes serait absolument inconcevable. Le morceau “50 nuances” par exemple rappelle les premiers faits d’armes de Muse, “La fin du monde” et son refrain ont des allures de System of a Down, ou encore une guitare slide couplée avec une fuzz sur “72 vierges”. Le trio assume ici ses influences, mais ne trahit pas pour autant ses origines puisque le LP se conclue sur l’étonnant morceau “La valse”, slam nihiliste à la manière de Fauve. Plus libres et décomplexés que sur leurs précèdent projets, les Tourangeaux délivrent une prestation puissante et énergique. Retenez donc que 50 Nuances est un bon album, qui rappelle que le rock (français) n’est pas encore mort.

>> Site de Série Noire

JD MANSO-PETERS

À écouter en priorité : “50 Nuances”, “La fin du monde”, “1275 âmes + épilogue”.
 

Publié le