Making maters worse

Indica Music

Le Trouble, son album “Making maters worse” sur Longueur d'OndesAvant même d’écouter l’album de ce Trouble, on sait déjà que ce sera un très bon disque. En effet, les Montréalais ont signé chez Indica Music, fondé par Grimskunk, groupe mythique de psyché-punk. Devenu au fil des années le plus gros label indé québécois, on y trouve ce qui se fait de mieux dans la scène musicale canadienne, de Half Moon Run à Foreign Diplomats en passant par Highs. Le Trouble ne déroge pas à ce très haut niveau et offre avec cet album un superbe condensé de pop-rock aux guitares abrasives. La production est soignée et la voix de Michael Mooney emporte l’auditeur. Six ans après leur formation, Le Trouble semble être arrivé à maturité avec ce disque. On y sent un groupe soudé et on ne peut plus cohérent musicalement. Une expérience malheureuse sur un label américain aurait pu les décourager, mais elle n’a fait que les ressouder. Les amateurs d’indie-rock seront comblés avec ce Making maters worse de très bonne facture qui font d’eux une sorte de Strokes canadien.

>> Site de Le Trouble

PIERRE-ARNAUD JONARD

À écouter en priorité : “Easy Enough”, “Vampires”.

 


Publié le