Meian

Jarring Effects

Erzatz, leur album Meian sur Longueur d'OndesTrois ans après son dernier album Cruel Summer, Erzatz se métamorphose et réalise une vraie mutation tant dans la forme que dans le fond. Le duo franco-japonais est aujourd’hui accompagné d’Aku Fen, musicien d’High Tone pour arranger et produire l’album et semble s’être libéré d’un poids en ayant trouvé enfin sa pleine identité. Un voyage entre clair-obscur (Meian en japonais) qui se ressent aux travers de ballades abstract folk très épurées chantées par Takeshi Yoshimura, également à la guitare sur “Yougure” ou “Matsuri” qui livrent les fêlures, les illusions déçues et les peurs, contrebalancées par la voix presque parlée de la chanteuse Céline Frezza. On retrouvera une mélancolie assurée sur des mélodies plus minimales qui lorgnent vers l’électronique et le trip-hop. Le groupe crée ainsi un univers dépaysant qui ne ressemble à nul autre, empreint de force vive et de fragilité avec une sincérité perceptible sur chacun des titres. La maturité est là, lumineuse et indicible.

À écouter en priorité : “Blow my dream”, “Don’t make me hide”, “Matsuri”.

>> Site d’Erzatz

KAMIKAL

 

Publié le