Storm Orchestra @Zebrock ©Marylene Eytier - Longueur d'Ondes

Les demi-finales du Grand Zebrock

16 & 17 mai à FGO-Barbara (Paris)

Le Grand Zebrock a pour but de faire du repérage, du soutien et de la promotion des groupes amateurs émergents d’Ile-de-France, toutes esthétiques confondues. Voilà une belle profession de foi ! Outre les rencontres professionnelles régulières, il attribue chaque année le Grand Prix Zebrock-Sacem qui offre pendant plusieurs mois un espace de travail professionnel, avec ateliers dispensés par des intervenants qualifiés, des rencontres artistiques et professionnelles…

Première manche 2017 : la demi-finale avec les six groupes finalistes proposés à un jury et au public, qui vont en sélectionner 3 qui iront en finale. Petit tour d’horizon musical…

DenDana, fait dans la chanson engagée en français, en anglais et en arabe (où il est le meilleur). « Peuple sans voix, l’espoir s’en va. Y’a plus de lois dans ce pays-là, Algéria ! » Fort sympathique, il semble un brin naïf, mais sincère. Entre classique et trad, il choisit d’être seul à la guitare, dommage, ça tourne vite minimaliste. Un musicien avec lui aurait relevé la sauce…

Corps Météore n’est pas vraiment un groupe, mais plutôt Grégoire Laude au piano, entouré de deux excellents musiciens (Hugues Lemaire et Romain Chazaut). Tout passe par lui. Il propose une variété de classe, inspirée eighties ; sa musique est mature, groovy, hyper en place et efficace. Si seulement les textes suivaient… N’est pas Berger 2.0 qui veut.

Santiago, belle découverte, avec un chanteur dandy à la Feu Chatterton !, charismatique et sexy, jouant parfois au latino lover, ou à Prince faisant l’amour à sa guitare. Mais ici il n’est pas question de funk mais bien de rock prog barré, de psyché enivrant, de blues-rock déjanté, de transe… Bref un groupe que nous allons suivre !

Gisèle Pape, délicate, happe la salle de sa poésie douce, de ses comptines électros aux textes forts. Entre guitare et synthés, elle meuble fort bien l’espace, et sa voix, sa présence font le reste. « Le silence ouvre le ciel. »

Student Kay, c’est surtout son leader (diplômé de percussions au Conservatoire), qui en fait parfois un peu trop, le faisant passer pour plus prétentieux qu’il n’est. Son rap anglo, qui lorgne vers le jazz fusion est habillé par deux musiciens hors pair.

Storm Orchestra, trio power rock ayant digéré les 70’s, fracasse tout sur son passage ; la salle est à fond ! Le chant, anglo, est à la fois torturé, rageur et mélodieux ; le bassiste et le batteur le mettent bien en valeur. Certes ils ne réinventent pas la roue, mais ils la font tourner merveilleusement bien !

Les trois finalistes de la soirée sont Santiago, Gisèle Pape et Storm Orchestra : ils se retrouveront pour la finale le 9 juin à la Maroquinerie.

Le Prix Canal 93 va à Student Kay.

Et le Prix Longueur d’Ondes à Storm Orchestra.

>> Site : zebrock.org/grand-zebrock/

Serge Beyer

Photos : Marylène Eytier

Publié le