Croquis ©Samuel Degasne - Longueur d'Ondes

Du 28 au 30 avril, à Antananarivo (Madagascar)

CONTEXTE : ancienne colonie française (1,5 fois la taille de la métropole), devenue l’un des pays les plus pauvres et corrompus du monde.

CADRE : parking de la gare + afters au bar Le Coup d’état (Hilton).

MÉTÉO : climat tropical d’altitude (capitale située à 1 276 m, dans  

JAUGE : environ 400 personnes/soir.

LA PETITE HISTOIRE : créé en 2012, le festival a pour principal objectif de déplacer l’épicentre de programmation africain (concentré autour du Mali et du Sénégal), en invitant sur place des professionnels francophones. En parallèle, le festival a monté son label et son studio (les seuls de Madagascar).

 

LA RÉUSSITE : le rock vintage de The Dizzy Brains, premier projet international de la structure, a été adoubé « révélation des Trans Musicales » en 2015. De quoi faire naître des vocations – voire des prétentions – dans l’île…

 

C’ÉTAIT CHOUETTE : la rencontre jazz-rock entre le multi-instrumentiste malgache Silo et le comorien Mounawar ; le playboy et mauricien Hans Nayma ; le metalcore et masqué de Behind The Mask ; et la folk électrique d’Edgard Ravahatra.

 

POURQUOI ÇA POURRAIT MARCHER : le discours sur l’homosexualité (un des plus grands tabous de la culture malgache) du groupe électro-grunge Now Mady ; le charisme pop de Christel, dont le premier EP – prévu à l’automne – est enregistré et mixé par Jean Lamoot (Bashung, Noir Désir, Dominique A…).

LES INVITÉS : les nantais KO KO MO et les gascons The Inspector Cluzo ont donné une sorte de « master class », prouvant à travers leur concert respectif que l’économie de moyens ne diminuait en rien l’efficacité.

 

L’ANECDOTE : stupeur dans le public, quand les Cluzo raillent sur la fonction de bassiste et appelle à la résistance face à certains Chinois s’appropriant les terres agricoles du pays… Si les thèmes sont partagés par la population, l’affirmation politique n’est effectivement pas dans les mœurs locales.

 

PROCHAINE ÉDITION : c’est en apprenant l’étude d’une 5e édition à Nosy Be (île paradisiaque au nord-ouest de Madagascar) que l’on se met à rêver du potentiel iconographique que pourrait offrir des concerts sur la plage…

 

>> Libertalia-music.com

Texte et photos : Samuel Degasne

Publié le