“Into the wall”

Entre intimité et lyrisme maîtrisé, Marion Mayer trouve l’intensité avec simplicité. Sur scène où seul un batteur l’accompagne, elle tricote avec aisance et naturel des mélopées électriques et colorées.
Comme elle, ses morceaux ont le cœur nomade et luttent contre toute forme de confort. Ainsi certaines ballades éthérées s’envolent progressivement et deviennent incantations psychédéliques sans jamais retoucher terre. Des titres qui se foutent de leur destination, jouissant des bourrasques comme des cassures harmoniques et qui montrent que pour Marion, seule compte la traversée.

 

>> Site de Marion Mayer