Decor Carmen Maria Vega @Le Mans Pop Festival ©Alexandre Sepre / Le Mans Pop Festival - Longueur d'Ondes

Du 3 mars au 2 avril, au Mans (72), Palais des congrès et de la culture

 

LA CARTE D’IDENTITÉ : Fondé en 1993 par Pierre-Michel Robineau, le Mans Cité Chanson s’est départi de son image un peu poussiéreuse pour devenir le Mans Pop Festival en 2015. Le rendez-vous sarthois se dote d’une programmation à laquelle se greffe un tremplin décliné en deux catégories à savoir musiques amplifiées et chansons francophones. Sansevérino, Jeanne Cherhal ou encore Frédéric Fromet se sont notamment illustrés lors de précédentes éditions. L’événement, désormais présidé par Brigitte Thomas, réaffirme ainsi sa ligne de conduite : soutenir la nouvelle création. Bergame, Nico*, Makja et Bonbon Vodou se partagent ainsi la finale de la 23ème édition.

 

MÉTÉO : Variable (assez grise).

 

LES PLUS : Une sélection finale de qualité concernant le tremplin.

 

LES MOINS : Un public parfois peu expressif.

 

LA DÉCOUVERTE QUI HYPNOTISE : Makja. Duo spoken word mêlant clavier, violon et machines à des textes sur l’engagement. Une signature vocale qui se saisit du public dès les premières paroles. Étonnant que le groupe n’ait remporté qu’un prix spécial.

 

L’UNIVERS DÉCALÉ : Nico*. Une formule piano-voix qui se distingue par l’originalité de ses textes notamment sur le mariage et le suicide. Le personnage qu’incarne le chanteur est une vraie bouffée d’air frais qui permet de compenser la mélancolie de certains morceaux.

 

LES PRIX : Bonbon Vodou (1er prix du jury + prix spécial du Printemps de la chanson), Nico* (2ème prix du jury), Bergame (3ème prix du jury + prix du public + prix des internautes) et Makja (prix spécial de la Manufacture chanson).

 

BONNE IDÉE : Installer un coin interview directement en bord de scène et discuter avec les finalistes dès la fin de leur passage n’est pas en soi très original mais accentue le côté humain de l’événement.

 

LE GRAND MOMENT : Rock puissant, tenue sexy et textes engagés, la finale du tremplin s’achève par un concert de Carmen Maria Vega. Idéal pour réveiller une salle un peu assoupie.

 

L’AN PROCHAIN : Le festival se tiendra à la même période.

 

Texte : ALEXANDRE SEPRÉ | Photos : ALEXANDRE SEPRÉ & Le Mans Pop Festival

>> Site du festival

Publié le