I AM STRAMGRAM en entrevue sur Longueur d'Ondes ©Christophe Crenel 2016

Jackpot(es)

Certains artistes passent des années à composer des mélodies à tout va sans qu’ils ne connaissent de véritable ascension sur le plan professionnel à l’orée de la trentaine. C’est à peu près ce qu’a vécu Vincent Jouffroy, alias I Am Stramgram.

Ce musicien bordelais de 33 ans collectionne les projets musicaux avec ses amis depuis son enfance : du groupe de lycée Edelweiss, qui jouait « du rock français avec des grosses paroles de merde », dixit l’intéressé, au projet Electropatchworkitsch, monté avec le musicien Kim, en passant par son groupe de pop My Ant, ou Girafes, dernier quatuor rock en date qu’il a intégré en tant que batteur.

Il a donc multiplié les expériences collectives : « Être un groupe, c’est franchement crevant. On lutte pas mal avec l’égo de chacun… J’avais besoin de fonctionner seul, d’être têtu et de mener à bien les choses en leur intégralité », raconte le guitariste-chanteur, qui s’est donc lancé en solo en 2012 sous le nom d’ I Am Stramgram, dont l’EP Jurrassic Poney honore une pop-folk-électro mélancolique et rêveuse surfant sur les thèmes de l’amour, du souvenir, de l’enfance, de la fuite…

Un choix gagnant qui lui a permis de décrocher, cette année, le prix Ricard S.A Live Music : « Ça a été un joli coup de pouce ! Ça permet une visibilité plus large, de belles dates, du conseil artistique, la rencontre de nouveaux partenaires et une manne financière permettant de payer les copains lorsque l’on fait des clips, des disques et des visuels. C’est difficile de sortir de sa région, alors ce prix, de même que le Printemps de Bourges et les Francofolies sont autant de chances de s’élever au national. »

Sur scène, I Am Stramgram joue beaucoup avec des loopers et s’entoure d’un “vélocibatteur” (comprenez un batteur avec un masque de dinosaure) : « C’est une espèce d’alter ego mis en scène. » De quoi donner envie d’aller voir ses prochains lives, en attendant d’écouter le nouvel EP cet automne.

>> iamstramgram.com

Jurassic Poney EP / Autoproduit

Texte : Emeline Marceau
Photo : Christophe Crénel

 

 

Publié le