Nos yeux

Autoproduit

RELIEFS, Nos Yeux sur Longueur d'OndesAprès plusieurs maxis sortis dans une relative discrétion en France, le trio franco-québécois passe la vitesse supérieure en déployant enfin son premier album qui vient honorer une musique instrumentale aux émotions contrastées. A mi-chemin entre math-rock et post-rock, il joue à faire peur, mais aussi à séduire, à provoquer ou à adoucir sans cesse, au sein de treize morceaux oscillant entre soubresauts électriques, nappes bruitistes et arpèges planants. Du céleste “Comète” aux digressions stylistiques multiples de “Sans voix, ni toi”, en passant par “Pow wow” et ses guitares noisy, l’univers décrit ici tient autant de la musique de film contemplatif que d’une longue traversée intimiste au coeur d’un paysage hybride, qui se remplit de tempêtes et d’orages. De quoi se laisser aller au(x) rythme(s) et variations de ces musiciens habiles qui, à défaut d’être totalement originaux, offrent un beau moment de plénitude ou d’adrénaline.

A écouter en priorité : « La soif », « Comète », « Nos yeux qui s’habituent à la noirceur ».

>> Site de Reliefs

A lire dans le magazine Longueur d’Ondes N° 79 / Automne 2016

EMELINE MARCEAU

Publié le