Ottilie B :Au revoir: sur Longueur d'Ondes

Ottilie B continue son chemin et invite à partager ses expériences de voyages poétiques. Elle construit les créations de son nouvel album :passage: en confrontant ses textes et ses mélodies dans la rencontre avec d’autres artistes : passeurs, passants ou passagers.

De ces improvisations provoquées, les traces de ces voyages (photos et enregistrements) ont été publiées sous forme de « cartes vocales » virtuelles, prémisses de ce que seront les morceaux du prochain album (sortie prévue en janvier 2017).

Quatrième titre :  :Au revoir:

En avril on se trouve sur le fil… en Ardèche. Patrick Decerf est un conteur griot contemporain et musicien. Il est mon complice du premier album avec lequel j’ai toujours un immense plaisir à partager les vibrations : ombres et lumière, musique et amitié…
 Nous sommes dans sa maison à Malarce (07), construite de ses mains. A la cool pour une soirée, avec nos enfants ; la pluie printanière donne à la forêt de pins alentour une odeur humide qui me rappelle l’époque où j’ai vécu dans les parages et où ma fille a vu le jour.

Moment d’émotion suspendu et ambiance indienne avec ce multi-instrumentiste (percussions, cora, xylophone, hang drum…), qui rentrait d’Euroville (India) avec un « anantar » sous les doigts. Patrick, ce gardien des portes de l’imperceptible, l’homme de la situation !

Ce titre évoque une NDE (Near Death Experience) : cet état que les personnes déclarées mortes ou accidentées, ont traversé avant de revenir à notre réalité. Cela ressemble à une transe, un shoot, un voyage incroyable dont les récits me fascinent. Je me rappelle à quel moment de printemps, je me suis dit « Je veux chanter ça, cet état d’entre deux» : j’étais en transit entre deux concerts sur l’autoroute et une ambulance nous croisait sur la triple voie d’en face.

Cette vie qui roule et ne tient qu’à un fil…

Publié le