« Djihad propaganda »

 

30 novembre 2015, 2 semaines après le choc du Bataclan, le « Même pas peur » scandé par des millions de citoyens en réaction aux attentats résonne à La Cigale de Paris lors du concert de No One Is Innocent. Conscient de l’importance de ce concert, le groupe décide d’inviter l’équipe de Charlie Hebdo à venir s’exprimer sur scène. Un moment de grâce qui exorcise l’horreur à coup de « même pas peur ».

Plus qu’un simple concert Barricades Live transcende le pouvoir des guitares et témoigne que No One Is Innocent n’a jamais perdu le chemin des barricades.

Site de No One Is Innocent

 

Publié le