Fuck The Hell Yeah

Yotanka

ROBERT LE MAGNIFIQUE, Fuck The Hell Yeah sur Longueur d'OndesSonorités pop, rock, hip-hop et électro s’entremêlent harmonieusement sur le quatrième album en solitaire de cet artiste aux multiples facettes. Compositeur pour la compagnie de théâtre bretonne L’Unijambiste, le musicien s’était également distingué ces dernières années avec le groupe de rap Psykick Lyrikah au sein duquel il officiait à la basse et aux machines. Riche de toutes ces expériences, la musique de Franck Robert a gagné en maturité et les ambiances digitalo-mélancoliques de ses premiers projets reviennent chatouiller les oreilles. Sur celui-ci, c’est un concentré de douce violence et de fourbe onirisme où se mêlent « Game Boy songs » et boucles de guitares électriques entre deux samples absurdes. Le résultat est aussi drôle que poétique. Que l’on ne s’y trompe pas, les compositions du duc Robert sont des berceuses farceuses, plus revigorantes qu’autre chose.

Ecouter en priorité : « The Good Old Days », « Le Bar Des Amis » et « Deux Dix Treize ».

Le site de Robert le Magnifique

ZIT ZITOON

 


Publié le