Human Incognito

Naïve

Arno - Human Incognito

Pour ce 12ème album solo, Arno fait du pur jus… et c’est bon ! L’homme (plus du tout incognito) dévoile toujours son romantisme décomplexé et se montre toujours épris d’équité et de liberté. Il est le seul à pouvoir faire rimer « cholestérol » et « rock ‘n roll » (« Je veux vivre ») sans faire sourire. Sa voix puissante, déchirée et rauque sonne avec délice sur du rock à l’ancienne, enrichi de chœurs d’enfants inattendus dans « Never trouble trouble ». Les cuivres pleurent sur « Oublie qui je suis » et un accordéon accompagne les mots tremblants d’un éternel nostalgique (« Quand je pense à toi, j’ai toujours froid »). Sa sincérité désarmante, sur le fil, prend toute son ampleur sur les ballades (« Santé », « Dance like a goose »). Sans chercher à faire du style, il a cette faculté à décocher des flèches d’émotion avec la naïveté de celui qui n’aime pas vieillir (« J’ai perdu ma jeunesse mais j’aime encore Elvis »). Son écriture frontale et poétique prendra toute sa force sur scène, le seul moment où Arno danse autant que ses mots.

A écouter en priorité : « «I’m just an old motherfucker », « Now she likes boys », « Quand je pense à toi ».

Site : http://www.arno.be/

MARION COMBECAVE

 


Publié le