ALGOALGO 

The Misunderstanding  

Autoproduit

Ce sextet, à mi-chemin entre la musique de chambre et la pop raffinée, revient avec cinq réjouissances pop-folk orchestrées dans un savant jeu de violons et de trombones, flirtant avec le lyrisme sobre de The Leisure Society, ou encore la fausse ingénuité de Belle & Sebastian. Ces belles compos aux arrangements raffinés et à la tonalité joyeuse raviront les nostalgiques de pop orchestrale 90’s.

https://soundcloud.com/wearealgo

SÉRÉNA SOBRÉRO 

 

AMBROSEAMBROSE

Ambrose 

Autoproduit

Dans la famille électro-pop, voici un jeune trio parisien, double punchy des The XX. Avec cet EP captivant, mystérieux, onirique, la mesure est douce et planante, trébuchant parfois vers des sonorités inquiétantes. Ce talent pour les ballades pop synthétiques gracieuses aux multiples visages laisse rêveur, comme sur « The white semaphore », morceau romantico-dark qui ne ressemble à aucun autre.

https://soundcloud.com/ambr-se

SÉRÉNA SOBRÉRO

 

AnimaliANIMALI

This plane’s going down, are we all gonna die ?

Gourmets Records

Pour son deuxième EP, le quintet lyonnais marque définitivement son affiliation avec les Flaming Lips. Surprenant autant par les visuels que les titres de chansons, le groupe a su continuer dans la veine qui les définit, tout en proposant un pop-rock-psychédélique renouvelé et dynamisé par un soupçon de rap. Avec cet objet plein de loufoquerie, on plane dans un univers décalé, coloré et espiègle.

http://www.gourmetsrec.com/animali/index.html

LAURA BOISSET

 

BagarreBAGARRE

Musique de Club

Entreprise

Découvert avec le single « Mourir au club », ce groupe parisien revient scander en français ses textes corrosifs sur une musique synthétique et bigarrée, qui puise autant dans la house, la pop, l’électro, la musique orientale que la chanson ou le hip-hop. Les voix se mêlent, les ambiances minimales, festoyantes, froides et rigides vont souvent dans l’extrême et les styles se dispersent. Singulier.

http://www.noussommesbagarre.com

ÉMELINE MARCEAU

 

BabelBABEL

Bless(e) you

Autoproduit

Entre électro punchy et textes revendiqués en français, le quatuor ligérien livre avec force et sincérité une jolie toile sonore aux cordes saillantes et aux mots poétiques. Ethnique, racé et envoûtant, l’univers transporte du début à la fin comme un voyage au travers d’une musique instinctive proche de celle d’Orange Blossom ou de Robert Spline. Une énergie primitive pleine de charme.

 http://letourdebabel.com

KAMIKAL

 

Batam lyonsBANTAM LYONS 

Bantam Lyons

Kshantu

Une onde sonore puisant dans le crachin breton, éparse et lancinante ; des accointances avec cet Outre-Manche voisin ont eu raison de la joie de vivre de ces quatre Nantais en proie à une dépression résiduelle. Loin d’accabler les tympans, leurs complaintes étirent des morceaux épris d’un shoegaze que n’aurait pas renié les Écossais de Mogwai. Et comme souvent, au bout du tunnel, la lumière fut.

http://www.deezer.com/album/11091748

JULIEN NAÏT-BOUDA

 

Diamond FizzDIAMOND FIZZ

Waves / Erased

Autoproduit

Avec ce nouvel EP, les Parisiens lorgnent vers un rock populaire au croisement de Jeff Buckley et de Muse. On pourrait redouter trop d’emphase, une ascension vers le grandiloquent. Mais il y a, en cinq titres frontalement assumés, une certaine sophistication harmonique et la volonté de composer une musique qui se revendique adulte (la moyenne d’âge du groupe ne dépasse guère les 21 ans).

https://www.facebook.com/diamondfizz

JEAN THOORIS

 

HEWING WAVEHEMING WAVE

My Electric Nights

Autoproduit

Après un premier EP, Our Romance Ghost, en 2014, le quatuor clermontois revient avec un 7 titres qui fleure bon la britpop. Mené de front par Jean-Pierre Bonnetier (ancien gourou du parfaitement et délicieusement fou Le chemin des chèvres), la formation propose une musique proche de l’entrelacement orgiaque de The Verve, Oasis et Blur. Avec une ouverture rock sur « Beyond my Control » nourrie d’un sample du fameux dialogue éponyme entre le Vicomte de Valmont et Madame de Tourvel dans Dangerous Liaisons (Stephen Frears, 1988), les Auvergnats annoncent d’emblée la couleur. Si les titres « Pleasure and Lust », « New York » ou encore « Insinuations » viennent compléter la palette énergique distordue, d’autres comme « My Electric Nights » et « Kamikaze » se baladent du côté de la valse amoureuse désabusée et des riffs planants. La recette est traditionnelle, mais le plat goûteux.

hemingwave.bandcamp.com

FABIEN BOILEAU

 

igor and the hippie landIGOR AND THE HIPPIE LAND 

Disappearing world

Visa le label

Si le rock devait chanter la mort du mouvement hippie, Igor Stanislas et sa bande en seraient l’étendard ensanglanté. Rock écorché à vif, sautillant sur les braises d’un monde bipolaire, les trois pistes déployées ici convoquent un esprit americana un brin poussiéreux mais révisé avec envie et détermination. De la road music idéale pour arpenter l’asphalte, entre ciel et terre.

https://www.facebook.com/Igorandthehippieland/

JULIEN NAÏT-BOUDA

 

KoonKOON

Rêves éveillés

Autoproduit

Partir loin et rêver fort. Du vocabulaire littéraire pour un ensemble surprenant qui hésite entre la discrétion planante et l’ondoiement de « l’or du soir », celui des nuits sonores propices à l’émergence d’un autre monde. Certains titres sont un peu faibles et redondants, peut être à cause de l’absence de voix, mais c’est un saisissement que d’écouter ces morceaux poétiques former un cocon colmaté par des intermèdes drone.

https://www.facebook.com/officialkoon/?ref=profile

CLÉMENCE MESNIER

 

LA CANAILLELA CANAILLE 

Deux yeux de trop 

Autoproduit

« La poésie est un sport de combat ». Un art noble, une boxe vocale à laquelle Marc Nammour, chanteur du groupe, s’adonne avec talent. De ce court quatre titres, qui semble avoir été écrit dans l’urgence, on retiendra ces mots scandés et répétés, tels ceux d’un chant militant. La rage ici sait rester digne, habillée de cette voix calme et grave qui jongle habilement entre rap et spoken-word sur des instrumentaux mêlant rock et musique électronique.

Site du chanteur pour télécharger l’album gratuitement : http://marcnammour.com/ 

ZIT ZITOON

 

La ChoseLA CHOSE

Vida loca

Flower Coast Records

Portés par un flow maîtrisé, les textes poétiques et engagés soulignent les dysfonctionnements de la société par des images classiques, parfois un peu éculées. Le trio aveyronnais attire tout de même grâce à sa musique hybride qui allie reggae, électro-dubstep et hip-hop jazzy. On se laisse volontiers emporter par les courbes rythmiques, par un chant impeccable et par les envolés de la clarinette.

http://www.lachose.org/

LAURA BOISSET

 

La MverteLA MVERTE

A Game Called Tarot 

Her Majesty’s Ship

Ancien clavier de Yan Wagner, les balises de navigation d’Alexandre Berly semblent évidentes. Petit prince de la synthwave (genre influencé par la musique des films 80’s), le multi-instrumentiste aime les teintes sombres rehaussées par des beats disco-house. Une rupture de la chaîne du froid qui scie parfaitement au visage impassible de ce pas-encore-trentenaire, préférant l’ombre aux grands éclats. Résultat : un disque hypnotique, tendu et… ésotérique.

https://soundcloud.com/la-mverte

SAMUEL DEGASNE

 

Lou di francoLOU DI FRANCO 

Le goût des mots 

Autoproduit

Originaire de Sardaigne, cette chanteuse bourguignonne à la voix éraillée et à l’accent méditerranéen chante sa poésie française sur des rythmes légers et dansants. Tour à tour mélancolique ou joyeuse dans ses mélodies pop qui caressent dans le sens du poil et ses ambiances acoustiques, elle flirte parfois entre variété et musique world dans une approche assez classique mais souvent entraînante.

www.loudifranco.com

ÉMELINE MARCEAU 

 

Mini vagueMINI VAGUE

Mini Vague

Pbox Music

C’est l’histoire de quatre musiciens prêts à en découdre avec la surf pop (en français), inspirés par le cinéma, l’amour et la mer. On est transporté sur une vague fraîche et vivifiante, parsemée de mélodies entêtantes que l’on chante à tue-tête les yeux aux ciel. C’est comme si on tirait un trait sur l’hiver avec ce voyage aux allures de spleen rêveur, sous le soleil évidemment.

https://soundcloud.com/minivague/le-choix-de-lautre

KAMIKAL

 

Oh BoyOH BOY !

The Fall

Lost train records

Il y a du soufre et du charbon, de la glace et du feu qui s’entrechoquent dans ce duo. À partir du point d’exclamation retentit une boîte à rythme qui trace sa route sans trêve, une voix à la limite du spoken word à l’exception de fins de phrases nonchalantes, rappelant David Bowie par sa tonalité basse. Plutôt qu’électro-pop, quatre titres clash-wave entre la danse et la lutte tribale. Affrontement de nappes synthétiques sur un ton expressionniste, voilà un EP qui pulse fermement.

http://losttrainrecords.com/epk/

CLÉMENCE MESNIER

 

OMOHOMOH 

Omoh is leading nowhere 

Autoproduit

Deux ans après la sortie de leur maxi Hours of Sunshine, Baptiste Homo et Clément Agapitos, les âmes de ce duo originaire de Nîmes, s’immergent à nouveau dans une électro-pop onirique, progressive et mélancolique. Les nappes de synthés soulignent des ambiances célestes, les rythmiques honorent la danse et la légèreté. Les textes, coécrits avec Marie-Flore, illustrent des mélodies pleines de sensualité.

http://a-wa.lnk.to/ohboythefakk

ÉMELINE MARCEAU

 

RELIEFSRELIEFS

La traversée

Autoproduit

Ce trio rock instrumental montréalais, avec les élans progressifs de ses structures musicales et ses textures atmosphériques, livre un périple sonore introspectif. Le maxi, composé de deux parutions précédentes et d’une pièce inédite, est aussi viscéral qu’inspiré. Ces talentueux musiciens se mesurent aux meilleurs avec une approche qui rappelle Pawa Up First, Torngat et For a Minor Reflection.

https://reliefs.bandcamp.com/album/la-travers-e

PASCAL DESLAURIERS

 

Louise RoamLOUISE ROAM

Avaton

Autoproduit

Inspiré par un voyage en Grèce, il suffit de fermer les yeux pour entendre la Méditerranée et plonger dans l’imaginaire antique du pays. La voix envoûtante d’Aurélie Mestres ouvre l’EP sourdement, comme venant des hautes sphères, et se fond parfaitement avec une électro douce, épurée et céleste. Par sa musique, on est transporté, emmené dans un ailleurs proche du divin, élevé dans les cieux.

http://www.louiseroam.com/

LAURA BOISSET

 

SNGPRSNGPR

Angle surprise

Autoproduit

Roman Oswald et Les Gordon, c’est l’association d’un rap-pop et d’une musique électro aux sonorités acoustiques et synthétiques. Le duo continue de s’exprimer en français sur son deuxième EP et propose des textes truffés de jeux de mots, tantôt poétiques tantôt simplistes. Leur musique est alors un drôle mélange de nonchalance et de naïveté, avec des airs doucement entraînants et absolument entêtants.

https://singapour.bandcamp.com

LAURA BOISSET

 

The Sophia LoreniansTHE SOPHIA LORENIANS

Sex Tape And Girls 

Moonkeys Records / Believe

Cet EP cinématographique parcourt les étages d’un hôtel lugubre pour aller à la rencontre de ses habitants. Par des morceaux aux sonorités froides et aux voix robotisées, le trio dépeint un univers déshumanisé. Petit à petit, la musique s’adoucit, l’électro prend des airs de synth-pop 80’s et devient entêtante. Les histoires racontées gagnent alors en légèreté. Un concept intéressant et bien mené.

https://soundcloud.com/thesophialorenians

LAURA BOISSET

 

Romancero-VendômeVENDÔME

Romancero

Autoproduit

Cette fois-ci, c’est la nature, le ciel et les étoiles qui ont inspiré l’écriture poétique du trio nantais. La voix susurrée de Ronan Houzé transporte dans un univers enchanté, doré et étincelant. Dans cette ambiance carpe diem, l’électro-pop force au dandinement et au sourire. Lumineuse, leur musique emplit de joie et d’espoir et, l’espace d’une chanson, aide à oublier la réalité terrestre.

vendomemusic.bandcamp.com

LAURA BOISSET

 

JUDAH WARSKYJUDAH WARSKY

Seul

Pan European Recording

Avec ce troisième disque, l’artiste lâche les gros sons électro pour d’autres plus paisibles, sur lesquels on se dodeline légèrement. Une fois le premier morceau passé, on plane loin de Bruxelles et de son électro froide. Malgré des textes qui soulignent la cruelle réalité du monde moderne et la mélancolie de ce dandy contemporain, l’EP est apaisant et cathartique. On se sent alors seul ensemble.

https://soundcloud.com/judahwarsky

LAURA BOISSET

 

Wooden Monocle - New kind of loveWOODEN MONOCLE

New kind of love

Ichigo records

On plonge directement dans l’univers du hip-hop US dont tous les gimmicks classiques sont respectés, non sans dérision. On se prend une brise californienne sur le visage, brise soufflée par un quintette 100% français avec un bon flow. Un mélange de hip-hop old school et de pop légère : ultra dansant au point de directement coller le sourire aux lèvres. Parfaits tubes de l’hiver…

https://soundcloud.com/woodenmonocle

LAURA BOISSET

 

ZEROLEXZEROLEX

Twofold

Cascade Records

Ce nouvel EP s’ouvre sur le morceau éponyme, incartade vers la transe vaudou. Une constance de beats sous-marins, un nuage d’exotisme, des nappes tout en soufflement ; on pense à Fakear, à l’été et à un ciel azuréen. De l’électro ambient qui saura revêtir d’autres visages en live par ses multiples facettes, toujours entre rythmique et apaisement. Un remix de Nikitch vient réinventer « Etheral », dans une ambiance très tamisée.

https://soundcloud.com/zerolex/sets/zerolex-twofold-ep-cascade

CLEMENCE MESNIER

 

Pet TRapPET TRAP

End of the evening

Autoproduit

Après deux EP, le trio de rockers qui aiment l’électro ou inversement referme son premier chapitre par un troisième maxi pour laisser la place à un album prévu pour 2016. Une fin de soirée où les envies dansantes sous influence Mgmt ou LCD Soundsystem se laissent contaminer par des tonalités plus sombres, moins extraverties, et finissent par prendre des airs de berceuse pour entamer la nuit avec « Where the sun shines »…

https://pettrap.bandcamp.com/album/end-of-the-evening

JESSICA BOUCHER-RETIF

 

Hord_cover_HDHØRD

Ep #2

Anywave

C’est à doses homéopathiques mais puissantes que ce projet à tête unique distille ses humeurs noires. Catalogué avec VvvV, Fléau, Volcan ou AE dans la scène dite deathfloor qui fleurit dans la nuit bordelaise, Hørd pratique une darkwave aussi intense sur ses deux versants (ensuite reconstruits par des remixeurs inspirés) : élevée en messe synthétique conduite par des vocaux visionnaires ou sautant à l’aveugle dans l’inconnu instrumental.

https://anywave.bandcamp.com/album/ep-2

JESSICA BOUCHER-RETIF

Publié le