Sou Kono
Jarring Effects

Midnight Ravers - Sou KonoIl y a deux ans, on avait déjà accroché sur cette rencontre entre Dom Peter, le batteur du groupe High Tone, et la musique malienne. Ce deuxième épisode, lui aussi enregistré à Bamako, reprend la formule qui avait fait sa grâce – électro + musique trad’ – et prolonge le voyage. Logiquement, on y retrouve une couleur, des résonances communes, mais en tendant bien l’oreille, Sou Kono s’avère bien différent de son prédécesseur. Les traces de dub ont ici disparu et, dans ce mélange, c’est plus que jamais l’Afrique qui prend le pas sur le reste. En fin de parcours, de nouvelles sonorités et un rap très « bouge ton corps » (Koroni Foli) entrent dans cette danse le plus souvent nocturne ; façon de dire que ces sons-là ont maintenant pignon sur rue pour la nouvelle génération. Quoi qu’il en soit, Midnight Ravers, qui touche à la musique, au dessin et à la vidéo, est une réjouissante attache entre deux mondes, faut-il le rappeler, pas uniquement reliés par les armes. http://midnightraversblog.tumblr.com/
BASTIEN BRUN

Publié le