Atalaye
(Autoproduit)

WatineLa nouvelle pouvait surprendre et même effrayer : après trois albums en anglais, Catherine Watine avait décidé de se lancer dans l’écriture et le chant en français. Cela promettait une certaine difficulté et puis surtout : le charme mystérieux de son univers, où les mots participent autant que les notes à effleurer sans le toucher un réel transcendé, n’allait-il pas être brisé par la précision de sa langue maternelle ? Il faut peu d’écoutes pour se rassurer : en français comme en anglais, Watine sait retrouver la matière poétique. Car derrière l’habituel voile de mélancolie se cache ici un évident plaisir de jongler avec les mots, les faire rebondir, se refléter en de subtils jeux de miroirs, miroirs de l’âme, du cœur, des doutes, des joies… « Atalaye » est un album fidèle à la patte de velours à laquelle nous a habitués la musicienne : notes de piano tombant en gouttes aussi légères que des perles de rosée, cordes satinées, voix caressante… Mais en misant sur l’authenticité (enregistrement en une prise, arrangements favorisant l’organique) et sur le français, il la révèle sous un nouveau jour pour tout dire éclatant. watineprod.com

Jessica Boucher-Rétif