Blood was running from their ears
(Partycul System)

Feu RobertsonLe premier album de ces cinq trublions Rémois est une autoroute de musique hybride ! Chorale chamanique, pop-folk foutraque et champêtre, l’opus s’ouvre avec « Diamond sky » aux petites envolées électro-psyché. Ces folkeux barrés, semblant tout droit sortis du Midwest, s’amusent avec la musique traditionnelle et s’inscrivent dans la lignée du revival « antifolk » : violons et banjos en avant avec « Once upon a time », le groupe embarque dans un rodéo endiablé dans la vallée de la mort. Mélancolie des grands espaces sur « Barmaids and mermaids », post-rock sur « Fucking rainy day », ces titres fonctionnent comme le carnet de route d’un chercheur d’or solitaire. « Teenage riot girl » est une longue épopée folk-rock-psyché, où des fantômes country dansent dans un saloon enfumé. Sur « Autumn sky », un banjo diabolique entêtant est happé par un tourbillon de flûtes dissonantes et fait sonner le tout comme du Vetiver sous acide, groupe dont faisait partie un certain Devendra Banhart… feurobertson.bandcamp.com

Serena Sobrero


Publié le