La langue de la bestiole
(Sur La Branche)

PapillonParavelQuatre années se sont écoulées depuis « Écris ça quelque part », quatre années où l’on a vu Renaud Papillon Paravel, enfin reconnu par ses pairs, fréquenter les grandes scènes (Olympia, Zénith) en première partie de Zazie avec laquelle il a collaboré. Mais que les esprits chagrins se rassurent, il n’a rien perdu de son mordant au contact de la très « mainstream » chanteuse, en témoignent les 14 titres de son nouvel et excellent opus. D’introspection en agacements, le terreau où puise la poésie du Toulousain est perméable aux maux de l’époque, et Dieu sait qu’il y a matière à l’inspirer ces temps-ci ! L’album débute par les textes les plus véhéments qu’il a pu écrire jusque-là, atteignant son paroxysme sur « Des mensonges », une charge acide contre toutes les croyances qui asservissent. Son flow énervé s’accommode à merveille d’un écrin musical très rock qui ne délaisse pas l’électro ni les beats hip-hop. Charlélie Couture, avec qui il a tourné sur quelques dates, lui a concocté un « Abracadabra » qui lui sied à ravir. « La langue de la bestiole » fera date ! www.papillonparavel.com

Alain Birmann


Publié le