Le samedi 6 juin 2015 à Pessac (33)

CADRE : Trois scènes en plein air dans un parc public de la ville.

MÉTÉO : Très (trop…) ensoleillé.

CARTE D’IDENTITÉ : Huitième édition de ce festival annuel gratuit. Cette année la Fête de la Rosière – dont faisait partie le festival – a été annulée. La vocation de cet évènement est de faire découvrir au grand public les jeunes pousses et d’autres plus expérimentées de la création francophone.

LA PROG : Monsieur Lune, Antoine Chance, Archimède, Ben Mazué, Yves Jamait, Charivari et Bagad Kemper & Red Cardell.

LES PLUS : Un mélange des genres dans une ambiance familiale et bon enfant.

LES MOINS : Une cuvée plutôt moyenne si l’on compare à l’année précédente et un public moins nombreux. Il faut dire que la concurrence entre les festivals girondins est féroce au mois de juin et que la grosse chaleur favorise les escapades à la plage.

SANS SURPRISE : Archimède, duo de frangins, pop à la française, public plutôt ado… Yves Jamait, la chanson réaliste sans surprise, pépère Jamait…

LA LOSE : Antoine Chance, fils de Philippe Geluck, tout en finesse et pourtant devant un parterre vide à 17h, pour cause d’insolation assurée devant la scène !

SYMPATHIQUE : Monsieur Lune, reprenant du Renaud à sa sauce. Le Renaud iconoclaste des années 77-79. Un bon moment, album à suivre…

TONITRUANT : Charivari, efficace et tous cuivres devant. Big up du public.

GRANDILOQUENT : Bagad Kemper & Red Cardell, collaboration d’un combo rock avec un orchestre breton, toutes cornemuses déployées. Impressionnant !

RÉVÉLATION : Ben Mazué, décalé et original dans une sorte de stand-up musical et poétique à ne pas manquer.

Texte et photos : Sophie Durade

Publié le