Effacer la mer
(03H50 / Microcultures)

OrsoJesenskaLe second album d’Orso Jesenska (aka Julien Rochedy), a bénéficié d’un casting de rêve : Marianne Dissard, Mocke, Thomas Belhom, Bobby Jocky… Certes, le line-up ne garantit pas toujours la réussite d’un projet, mais ici, le résultat est conforme aux espérances. Quelques mois après la découverte du talentueux Marseillais et de son fantastique et minimaliste « Un courage inutile », il nous est donné de découvrir treize nouvelles chansons touchées par la grâce, poétiques et imprégnées d’un lyrisme pudique. La mélancolie qui irradiait ses précédentes compositions, est ici parée de ses plus beaux atours, une beauté tremblante au service d’un propos délicat invitant à la rêverie. La fluidité des arrangements, la belle présence d’instruments à dominante acoustique, distillent une musicalité très subtile dont la richesse n’a d’égale que la qualité du chant qui évoque, par bien des aspects, celui de Dominique A. Un saxophone « free » égrène quelques notes ici et là…Une merveille ! facebook.com/pages/Orso-Jesenska

Alain Birmann


Publié le