3somesisters © Michela Cuccagna

Le 19 avril 2015 au Réservoir (Paris)

Au moment d’investir la scène du Réservoir, les quatre membres des 3somesisters affichent une moue aussi hautaine que délicieusement ironique. Anthony, Bastien, Florent et Sophie sont déjà dans leurs rôles de fausses divas androgynes, jouant le caprice et la distanciation avec clins d’œil complices à l’appui. Tout est alors bon pour pilonner le culte de l’inaccessible star : au bout de quelques titres, chaque membre salue le public ; excepté Florent qui, malicieux, balance un « pas bonsoir » ! Formule gagnante : non seulement les 3somesisters sont d’une haute beauté visuelle, mais ils épatent, provoquent le rire et enchantent par leur entreprise de déconstruction de l’icône « pétasse » (pour reprendre la formule de Bastien) – précisons qu’en privé, les quatre boys & girl sont les artistes les plus sympathiques et cool que nous ayons rencontrés au cours des derniers mois.

Musicalement (comme sur disque), les 3somesisters dégainent un feu d’artifice impossible à cataloguer : électro tribale, polyphonie dézinguée, pop mutante. Bowie adorerait. Le groupe se permet également des failles spatio-temporelles : une reprise du fameux « I’ve got the power » de Snap qui démarre par la surprise, se poursuit en mode songwriting avant de s’achever par Sophie en plein revival Rage Against The Machine ! Des paillettes et des idées.

Texte : Jean Thooris
Photos : Michela Cuccagna

3somesisters.com

Publié le