Silent
(Autoproduit)
TinyFeetCertains artistes ne sont heureusement pas prêts à céder leur art aux diktats des majors ni à lisser leur musique pour récolter quelques (futiles) deniers d’une gloire souvent éphémère. La Brestoise fait incontestablement partie de ceux-là. En composant cet album – aussi inspiré soit-il -, l’artiste ne remplira pas les stades et ne passera pas en playlist radio. Un moindre mal ! Car tout le long de ses neuf titres ensorcelants, elle touche en plein cœur, livre une dose incroyable d’émotions brutes et d’ambiances ultra personnelles. Beaux et brumeux (« Turn around »), sombres et glaciaux (« Choke my sorrow », « Fellow »), tendus et minimaux, ses paysages sonores font entrevoir autant la mélancolie que la lumière. Les fans de Portishead, Massive Attack ou Godspeed ne renierait pas la production quasi cinématographique, signée Yann Tiersen. La basse hypnotise, la voix envoûte, les samples captivent : ce trip hop-là prend aux tripes. facebook.com/tinyfeetmusic

Emeline Marceau

Publié le