L.U.X.
(Ici d’Ailleurs)
EZ3kielRéapparition des Tourangeaux. Enfin. Et de cette formule restée inchangée : graphisme soigné et fait-maison, trip-hop tordu et une gentillesse sans déraison. Après leurs collaborations avec D.A.A.U. (« Barb4ry », 2003), Nosfell (Eurockéennes, 2004) et une immersion symphonique (« Naphtaline Orchestra », 2009), on s’était quitté en 2012 sur une version « extended » liant images et sons, section de cuivres/cordes et samples. Ici, exit le bestiaire classique pour un retour à la maison. Bizarreries électro, crépitations électroniques, explosions… Le cru poursuit ses épilepsies entre nervosité contenue et poésie. Mais ce serait vite oublier que chaque album ne reste, pour le groupe, qu’un support pour le live. Aussi, fort de son intitulé prometteur (lux = unité de mesure de la luminosité), leur nouvelle expérience scénique imbrique projections, lasers et mouvements jusque-là impossibles pour une console lumière classique. Ou comment concilier les sens et faire avancer, encore une fois, la musique. À voir. ez3kiel.com

Samuel Degasne