LA JIMI 2014
Les 10 et 11 octobre 2014 à Ivry-sur-Seine (74)

CADRE : Le théâtre, la salle de concert et l’espace d’une ville toujours rouge de la banlieue parisienne.

MÉTÉO : Il fait froid à Paris en octobre, mais c’est pas grave, on est bien au chaud, à l’intérieur…

CARTE D’IDENTITÉ : La Journée des Initiatives Musicales Indépendantes (JIMI) réunit depuis sept ans – et huit éditions – ceux qui font la musique en indé en France : musiciens, assos, salles de concert, disquaires et labels, magazines et fanzines, radios et webradios, maisons d’éditions… Elle se déroule durant le Festi’Val de Marne, l’un des festivals de musiques actuelles de l’automne rappelant que bon, y’a pas qu’à Paris qu’il se passe des choses !

LES PLUS : Un véritable rendez-vous professionnel, bien pensé. On ne compte pas les conversations – fructueuses – entre deux stands et deux concerts.
La programmation éclectique, de la chanson de Fantazio au gros électro qui tache de Salut, C’est Cool.
Le prix raisonnable du pass’ journalier (10 €) et un salon gratuit.

LES MOINS : Sorti des professionnels de la profession, la Jimi attire peu le grand public… Dommage, c’est l’occasion de chouettes découvertes !

LA CONFIRMATION (MUSICALE) : Guitare baryton / batterie, le Michel Cloup Duo offre un set court, mais de tout beauté, intense et tendu. À ceux qui ont découvert le spoken word à la française avec Fauve : avant il y avait Diabologum et Expérience, et cette colère porte encore, c’est le moins que l’on puisse dire.

VU ET APPROUVÉ : CongopunQ, Nevché…

ILS ONT DIT : Sur le stand de la Sacem : « Cette année, on est venus à deux, pour voir. On n’imaginait pas que c’était si bien organisé. L’an prochain, on reviendra en préparant un peu mieux ! » Attention, messieurs, on sera là pour vérifier !

www.jimifestivaldemarne.org

Texte : Bastien Brun

Photos : Marylène Eytier

Publié le