Les ombres longues
(Coyote Records / Abuzive Muzik)
AntoineCorriveauIl s’est écoulé trois ans depuis la parution de son premier album « St-Maurice / Logan », mais Antoine Corriveau n’a fait que gagner du coffre, du millage et de l’expérience, qu’il livre avec fougue, honnêteté et un immense talent sur « Les ombres longues ». L’harmonica, la guitare et surtout la batterie, hypnotisante et tribale, tout y est pour capter notre attention. C’est surtout dans sa poésie, viscérale, mélodique, robuste et d’une intelligence sensible, qu’Antoine éblouit. Portée par sa voix profonde et rocailleuse, l’artiste prend son temps. Méticuleux, il laisse les chansons se déployer lentement telle une couche de pétrole mélancolique, nocturne et profondément troublante. Il vient de signer sa carte de visite chez les grands, chez les talentueux, une place qui lui revient. Brut, fort, envoutant, créatif, cet album déborde et bouillonne. À écouter sans tarder. antoinecorriveau.bandcamp.com

Alexandre Turcotte


Publié le