My name is Charles “Chicken” Diamond
(Beast Records)
ChickenDiamondDrôle de poulet, ce one-man-band qui sonne comme un groupe ! La scène sonore est ainsi bien remplie, contre-balançant le nombre réduit de musiciens. Dès les premières notes, la raw power sonne la charge, “Undercover” sonne monstrueusement live. Tu parles Charles, d’un hommage aux géants du blues, on parlera plutôt d’un dynamitage sans règles ! Les prises de guitare se pratiquent punk, ou plutôt, en usant d’un ex-néologisme, blunk, contraction du blues et du punk. Qu’importe le concept, quand l’ivresse est au rendez-vous. La “Wild blood confusion” prend le relais, montrant une facette plus groovy. Le morceau éponyme à l’album s’attarde lui à creuser l’âme du sieur Charles, à coups de solo de guitare plus resserrée et moins bruyante. Chicken Diamond loge comme un coq en pâte au sein de l’écurie française adepte du rock’n’roll séminal. www.chickendiamond.com

Vincent Michaud


Publié le