Allombon
(Born Bad Records)
Dorian PimpernelSi à vous aussi, Dorian Pimpernel évoque certains noms aux pouvoirs extraordinaires dont les héros de contes usent comme d’autant de baguettes magiques, vous ne serez pas déçus par « Allombon », cet attendu successeur d’une confidentielle sortie il y a huit ans. Comme ces mots de passe dont la seule prononciation permettrait de faire advenir les rêves les plus fous, de faire apparaître mille et une créatures fantastiques et de transformer un quotidien grisaille en une féérie aussi enchanteresse que mystérieuse, aussi idéale que potentiellement sombre, Dorian Pimpernel ouvre sur un univers d’une richesse dont nous avions oublié la pop capable. Les notions de mélodie et de fantaisie y sont réaffutées, la légèreté bariolée de cette pop psychédélique est grandie d’une intelligence qui la rend à la fois complexe et simplement merveilleuse. Et s’il y a dans « Allombon » un peu de l’innocence de la sunshine pop des années 60, ce n’est pas une réalité passée qu’il fait ressurgir, mais bien un monde nouveau, d’aujourd’hui, mais surtout de demain et d’ailleurs… dorianpimpernel.bandcamp.com

Jessica Boucher-Rétif


Publié le