Night shift
(Youz Prod)
The ButtshakersChaud devant, les remueurs de popotin reviennent ! Avec ce deuxième opus dynamité aux cuivres et boosté par un duo basse-batterie survolté, le sextuor récidive en servant sa meilleure recette : soul-music aux petits oignons. Parfois relevée par une touche de fuzz, comme sur « Night shift », cette cuisine américaine régale. Ciara Thompson, la chanteuse originaire de St Louis (Missouri), constitue une sorte d’alter ego féminin du Texan Black Joe Lewis. Même puissance vocale, même sens du groove. Mais les principales influences des Buttshakers sont plutôt à chercher du côté des années 60 : sur l’haletant « Tell me truth », on pense évidemment au grand Otis Redding ; sur les pêchus « I wanna know » et « Satisfied », le niveau de sophistication rythmique évoque le funk millimétré des Meters. Derrière, le saxophone et le trombone endiablent le tout. Un album ouvertement rétro que l’on aimera donc faire tourner sur sa vieille platine… Et ça tombe bien, il sort aussi en vinyle ! thebuttshakers.com
Romain Blanc


Publié le