DANAKILAprès plus de 10 ans d’existence le groupe, des camarades de lycée passionnés de reggae, fondé en région parisienne, sort en février 2014 son quatrième album studio « Entre les lignes » proposant treize titres composés au fil de voyages, de concerts et de diverses rencontres sur la route. Cette musique jamaïcaine, rythmée, leur permet de faire passer leur enthousiasme et leurs convictions auprès du public, et de partager et fédérer autour d’eux des musiciens qui ont la même passion.

Cet album est le premier depuis que Natty Jean, artiste chanteur sénégalais ayant déjà participé à l’enregistrement de l’album « Echos du temps » et à de nombreuses dates avec le groupe, ait été entièrement intégré à la troupe, apportant son émotion dans certains des textes. Mais c’est aussi le premier album que les Danakil sortent sur leur propre label « Bacorecords », jeune de trois ans mais ayant déjà sept artistes à son actif. C’est pour eux un « vrai pas en avant », un événement central dans leur développement et leur désir d’être indépendants.

« Entre les lignes » reflète les diverses expériences et voyages que les Danakil ont connus. Les textes, écrits majoritairement en français par Balik le chanteur, ont été composés sur la route des concerts et particulièrement lors de son séjour à Bamaco :  »Je préfère écrire en français, c’est comme ça que je fais passer mes messages. En fait l’idée au départ c’est de relayer un message et la musique jamaïcaine. » Au fil de ce voyage, d’un morceaux à un autre, il transporte l’auditeur dans son univers notamment avec le titre « Entre les lignes » dans lequel il fait part de la difficulté de  »Trouver le mot juste et débrouiller l’énigme », un travail d’écriture  »qui se fait en plusieurs semaines, parfois plusieurs mois », ou encore avec le morceau « Le rêve » évoquant le thème de l’évasion omniprésent dans cet album.

Ils ont décidé d’enregistrer au studio Berduquet, dans le calme de la région bordelaise, souhaitant y effectuer un travail de production sur la musique, et aller plus loin dans le traitement du son, ce qu’ils n’avaient pas pu faire pour « Echos du temps » qui avait été enregistré en partie à Bamaco. Pour cet enregistrement, un grand nom du reggae a rejoint la section des cuivres : Bozo Sax, le saxophoniste de Sinsémilia apporte une touche personnelle à la couleur sonore particulière de cet album, renforcée dans ces morceaux partagés avec Twinkles Brothers, Harrison  »Professor » Stafford et Marcus Urani, confirmant la sensation de voyage.

Le groupe rappelle ici l’importance de savoir lire « Entre les Lignes », de rester conscient de ce qui nous entoure, de ce que l’on nous dit. Cette thématique est dominante dans la chanson « Les Signes » et qui mieux que le chanteur pour en parler ?  »On essaye d’interpréter les signes, deviner les lignes avant qu’elles ne s’écrivent. »

Leur tournée débute le 11 Mars, avec deux concerts évènements les 21 et 22 Mars à l’Olympia.

Site

Clara Tanquerel
Photos posées Marylène Eytier
Photos live Clara Tanquerel


Publié le