Saint Sebastien
(Unibrows United)
France de Griessen 2013C’est un plaisir de voir arriver le deuxième album de cette néo-parisienne au caractère bien trempé. Passé le choc du sein nu sur la pochette censurée par Facebook, il faut bien s’intéresser au fond. Réalisé et co-composé par François « Shanka » Maigret, ce disque précieux dégage une douceur mi-mélancolique, mi-romantique un peu surannée. Enregistré à New York avec de nombreux instruments vintage, l’album livre quinze titres à fleur de peau, beaucoup de chansons douces d’une vraie délicatesse. On craque rapidement pour « Honey lake », porté par d’agréables relents de « Porque te vas ». Une chanson addictive. On se laisse ensuite happer par « Les oiseaux », enivrer par « Swan » ou surtout par « I thought I had ». Il y a du Cat Power ici, tout du moins avant la déferlante dévastatrice des guitares de « Choose again », magnifique et entêtante chanson à la noirceur sonique. « Little walls », tout en retenu, clôture d’une manière magistrale ce « Saint ​Sebastien » en quête d’absolu, entre force, souffrance et beauté. francedegriessen.com

Patrick Auffret


Publié le