“Valley of joy
(Autoproduit)
Orly ChapLe voici donc ce troisième album, après “Bouillon de lune” (2005) et “Ma lueur clown” (2008). Sauf que l’histoire remet les compteurs à zéro… Pour rappel et / ou info, l’artiste avait été découverte par Polydor (Universal Music) lors d’un concert à La Guinguette Pirate, une péniche parisienne. Deux albums plus tard, la Française à la voix rauque est jugée pas assez “bankable” et se fait remercier fissa. C’est donc bien le chemin de l’autoproduction (et du financement participatif) qu’emprunte désormais la jolie blonde à la crinière fournie. Un retour aux sources qui ne semble pas avoir atteint sa créativité, ni plombé l’ambiance. Boomerang entre français et anglais (impressionnant comme sa voix grince davantage en version UK), l’ensemble alterne rock gentil et ballades pop plutôt bien senties. Mention spéciale pour les chœurs qui apportent un peu plus de chaleur. Et toujours : ces textes métaphoriques et oniriques. Idéal pour l’automne. orlychap.fr

Samuel Degasne

 

Ecouter avec deezer


Publié le