Carmen Maria Vega
L’atelier (Cluses – 74), le 19 octobre 2013
Alors que certains des titres de son second album tournent encore sur les ondes, Carmen Maria Vega, ne se laisse pas porter par la vague. La voilà déjà sur les routes dans un nouveau spectacle “Fais moi mal Boris” dans lequel elle reprend à sa façon 17 textes de Boris Vian. « Je n’ai pas l’impression de précipiter les choses. Il y a longtemps que je travaille sur ce projet. En 2009, j’avais déjà participé à un double disque réalisé par Fred Pallem où d’autres artistes reprenaient du Vian. Là, j’avais un peu de temps pour créer un spectacle où j’interprète des titres avec de nouveaux arrangements » précise-t-elle.

Vian lui va comme un gant

Perchée sur ses hauts talons, Carmen ne fait aucun faux-pas au cours de son set et incarne merveilleusement bien les différentes facettes de ce personnage mythique. Elle réussit à transmettre l’humour, la révolte et le surréalisme chers à cet auteur. À noter aussi à ses côtés la présence d’Alix Ewande à la batterie et de Sébastien Adams à la guitare et au clavier. À la fin de son set, elle sort une dernière carte de son jeu : un effeuillage mené avec classe et sans vulgarité, bref, un truc à faire sortir de sa tombe un certain Boris…

Un set servi rapiiiiido, mais à point

Quant aux spectateurs, certains semblent un peu frustrés de voir qu’à peine 1h30 après le début du spectacle, les lumières se rallument déjà. C’est vrai que cela a semblé passer très vite ! Habituellement, ce show est joué devant un public assis, mais ici c’est une première : tout le monde est debout. « C’était un premier test, c’est intéressant de voir que ça fonctionne aussi très bien comme ça » a souligné, à sa sortie de scène, Carmen Maria Vega avant de filer dédicacer son EP 6 titres de Boris Vian. Le tout servi dans un très bel objet avec des photos réalisées dans la maison de Boris Vian en personne.

2012 – Carmen Maria Vega « On s’en fout » from Laurie Thinot on Vimeo.

Laurent Cousin

www.carmenmariavega.com

Publié le