Burnsfield« Welcome to the Zoo Part-2 »
(Autoproduit)
L’appellation de ce projet musical toulousain attire. Littéralement, les champs brûlants sont comme une promesse d’expérience sensorielle pour celui qui fantasme sur la notion d’ardeur. Son titre implique une forme de prolongement voire d’aboutissement du premier EP sorti en 2011, où l’image de la ménagerie animale semble en lien avec la nature humaine. L’introduction au sein de l’univers sonore électronique assorti de techno, de new wave s’amorce. Synthétiseurs et bips, relents des années quatre-vingt-dix retentissent. L’ambiance se situe dans l’univers du jeu. A la différence du premier « Zoo », une voix féminine envoûtante prend part aux titres. Les particules s’agitent, en transe. Les morceaux se succèdent, indépendants les uns des autres mais également reliés, rappelant la gravitation atomique. Le troisième titre « Muon », soit une particule dotée d’une forte énergie, ensorcelle. L’urgence émane de « No coming back » qui lui succède, signant un retour impossible et précipitant en somme, la détonation.

Celine Kraemer


Publié le