Festival de Tadoussac, Magazine Longueur d'ondes
Tadoussac (Québec), Du 13 au 16 juin 2013
CADRE : Idyllique : petit village de 950 habitants connu mondialement principalement pour l’observation des baleines et la beauté sauvage du fjord glaciaire de la rivière Saguenay. Il fait partie du très sélect « Club des plus belles baies du monde ». On y retrouve la plus ancienne chapelle de bois encore existante au Canada. Les concerts sont en plein air + 10 salles insolites.

METEO : Beau temps, vent chaud et maringuoins (moustiques québécois particulièrement voraces).

LA CARTE D’IDENTITE : C’est le 30ème. Tout le village est réquisitionné pour fêter la chanson et le rock ; de l’Auberge de Jeunesse aux chapiteaux en passant par le sous-sol de l’église. On est prié de ne pas mourir pendant le festival car la sacristie est transformée en loge !

LES PLUS : Les concerts sur la promenade face au Saint-Laurent où pullulent les baleines ; la promenade autour de la Pointe de l’Islet jalonnée de spectacles ; le show de Caïman Fu dans les dunes au lever du jour ; celui de Canailles où l’on vient en kayak !

LES MOINS : l’éclairage faiblard de Yann Perreau ; le manque de stand « bouffe » sur le site (qui aiderait pourtant à remplir les caisses du festival) ; et les dates qui chevauchent les Francos de Montréal (qui se sont invitées en juin depuis quelques années au grand dam de Tadoussac).

L’ANECDOTE : Bernard Adamus pour son concert à 1 h du mat’ incite le public à fumer dans la salle… ce qui met en fureur, à juste titre, les organisateurs.

LES CONFIRMATIONS : Mell seule sur scène qui bidouille des machines avec dextérité et aplomb, créant un nouveau son ; Kwall diseur émotionnel ; VioleTT Pi rock frapadingue ; Lili Cros & Thierry Chazelle qui triomphent.

LES RETOURS : Louis-Jean Cormier (sans Karkwa) à l’aise et sans faute ! C’est la relève assurée du rock de qualité made in Québec. Daran séduit toujours… quand il s’énerve. Damien Robitaille sympa en version mexicaine n’arrive cependant pas à égaler son premier album décalé et original.

INEDIT : Mary Beth de Scène, de la Nouvelle Ecosse, néo-folk farfelu, qui prépare le second disque de Bette & Wallet.

LES BONNES ONDES : Marie-Pierre Arthur, qui assure de plus en plus côté rock, Karim Ouellet détonnant, proche du funk, les Hay Babies qui ont bien évolué en un an : de la dentelle musicale aux harmonies vocales impeccables.

BACKSTAGE : une centaine de bénévoles s’agitent, sourire aux lèvres, assurant la bonne ambiance et le réussite de ce « plus grand des petits festivals » du Québec.

LE GRAND MOMENT : L’image qui restera gravée de ce 30ème numéro c’est les Hay Babies unplegged sur la promenade, au pied du Saint-Laurent, juste à la fin du « Grand concours de châteaux de sable » annuel, le soleil dans la face, et l’énergie dans les voix et les pieds, offrant un spectacle country-folk aux festivaliers émerveillés. Un vrai grand moment d’émotion et de partage chaleureux comme seul Tadoussac sait en offrir !

L’AN PROCHAIN : du 12 au 15 juin 2014.

Serge Beyer
Photos Michel Pinault & Serge Beyer


Publié le