Hugo Kant« Another point of mix I »
(Bellring)
Le mix comme point de vue ? Pourquoi ne pas le changer, affubler cette étape cruciale d’un « re » qui transforme un morceau en remix et en change la couleur ? Hugo Kant a opté pour cette solution au moment de se replonger dans son précédent disque « I don’t want to be an emperor ». Loin d’être une solution de facilité, c’est un album revisité auquel on a droit. L’ambiance reste au croisement de l’électronique et du jazz, avec quelques sons plus ronds : c’est vivant et toujours punchy. « No jazz », « Leonids » ou « 5 for you and 5 for me » sont de parfaits exemples de la dimension physique de ces remixes, quand d’autres titres flirtent avec une atmosphère plus world (« So why ? »), le trip-hop (« Ranjia ») et même parfois donnent dans le contemplatif (« This old tune », assurément l’un des meilleurs titres). L’avertissement du premier titre (« Ce disque a pour but de vous relaxer ») était donc à moitié vrai, mais la réussite est complète. hugokant.com
Mickaël Choisi
Ecouter avec deezer


Publié le