Boulevard des airs - Photo : Marylène Eytier
Le Divan du Monde (Paris), le 12 Avril 2013
Après le très bon « Paris-Buenos Aires », une tournée de plus de 100 concerts et une nomination aux Victoires de la Musique, la joyeuse bande du sud-ouest de la France remet le couvert en 2013 avec une nouvelle tournée et un deuxième album ! http://www.longueurdondes.com/2011/07/14/boulevard-des-airs/

Choisis pour assurer les premières parties du groupe Tryo, nous retrouvons au Divan du Monde un collectif galvanisé par un Bercy deux semaines plus tôt et exalté à l’idée de dévorer de nouvelles scènes… C’est dans ce contexte que le batteur du groupe entre en scène, les bras tendus vers le ciel pour saluer les quelques 300 personnes, et se positionne derrière sa batterie. Toky entame alors un solo batterie enragé avant que ses compagnons viennent tour à tour le rejoindre. Tout l’esprit du BDA s’empare alors de la salle pour un concert privé qui durera presque deux heures !

Tout comme les Ogres de Barback ou encore la Rue Ketanou, Boulevard des Airs évolue dans un univers festif avec tous les ingrédients nécessaires : guitare, basse, batterie, accordéon, tous les cuivres et une bonne dose de folie. Leur penchant pour la langue espagnole apporte également au groupe cet esprit fanfare que l’on retrouve dans les bals populaires. Un mélange explosif aux influences musicales nombreuses : reggae, rock, metal, funk…

Le BDA a également soigné sa mise en scène avec des effets remarqués : le chanteur Sylvain s’improvise chef d’orchestre pour faire raisonner les cuivres, le trompettiste Pierre-Emmanuel se retrouve genoux sur scène sur la chanson « Je reste calme », le chanteur Florent sollicite régulièrement le public pour donner de la voix, le collectif rejoint la foule pour un moment rare de partage !

Pour assurer le spectacle, le groupe passe en revue les chansons phares du premier album (« San Clemente », « Cielo Ciego », « Mundo Loco ») et les nouveautés du second opus (« Bla Bla », « Jm’excuse pas, je reste calme »). Le groupe reprend également en fin de live la chanson « Pinocchio » de Manu Chao qui s’impose comme une évidence dans leur répertoire.

Après le show, les artistes atteignent le point de vente pour échanger avec le public, qui quitte ensuite le Divan du monde le sourire aux lèvres, avec la ferme intention de posséder le prochain disque « Les appareuses trompences », disponible le 13 mai prochain !

http://www.boulevarddesairs.com/

Jérémy Bignon
Photos : Marylène Eytier


Publié le