Albin De La Simone“Un homme”
(Tôt ou Tard)
Après le bondissant “Bungalow !” et ses arrangements presque électro, “Un homme”, le nouveau ADLS se pare de cordes et met la voix en avant. Le chanteur a profité d’une résidence de deux ans au Centquatre à Paris pour écrire une chanson par jour et l’essayer sur scène. Il a toujours cette voix de jeune homme sensible, mais il a mûri. Il pourrait même se prendre la crise de la quarantaine de plein fouet (“Un jour je ressemble à mon père. C’est la crise, c’est la crise qui m’épuise, rien à faire”). Les paroles cultivent une certaine forme de mélancolie appuyée par des mélodies oscillant toujours entre pop et chanson. Mais plus on avance dans le disque et moins on a l’impression que l’auteur parle de lui. Assisterait-on à un brillant exercice d’autofiction ? Albin de la Simone a digéré ses influences et “n’alainsouchonne” plus trop, il n’est plus le bondissant Zébulon qui chantait “J’ai changé”, même si l’excellent “Tu vas rire” rappelle bien des souvenirs. Albin est devenu un homme. Et ça lui va bien. www.albindelasimone.com
Éric Nahon

 

Ecouter avec deezer


Publié le