NOJIA

« Solarchitect »
(Klonosphere / Season of Mist)
Une fois n’est pas coutume, l’excellente association Klonosphere, déjà responsable de Trepalium, Hacride ou Hypno5e, se fait encore une fois remarquer pour la qualité de ses artistes. Soyons clair, Nojia n’est pas là pour révolutionner le post-metal. Les codes du genre sont scrupuleusement respectés : des chansons où le groupe prend le temps – la grande majorité des titres dépasse les dix minutes – de répéter ses riffs à l’envie, des mélodies à mi-chemin entre disharmonies rugueuses et arpège lumineux, une intensité qui progresse lentement jusqu’à explosion. Après, il faut savoir reconnaitre le travail bien fait. Bien que ce soit son tout premier disque, Nojia est irréprochable à tous points de vue. La production est très propre même si l’on sent aisément que le groupe n’a pas les moyens des gros poissons du genre et surtout, surtout, le disque ne perd pas de saveur au fil des minutes, ce qui est le piège principal des productions de ce type. myspace.com/nojia

Yves Tradoff




© 2012 - 2014  Longueur d'Ondes - Design par Shake Studio & Iconoclaste