YOGI ROCKS

« Bonne et due forme »
(Autoproduit)
Pas du tout du rock français comme le titre de l’album semblait pourtant l’indiquer. Le groupe écrit tous ses textes en anglais pour bien coller à son goût pour l’électricité rock. De celle qui fait des étincelles et donne envie de remuer. Ce premier album, accompagné d’un maxi 45 tours, réunit une sélection de compositions créées depuis le début de l’aventure en 2004. On peut donc y découvrir une palette pop-rock aux accents pluriels, qui voit pulser des tubes vitaminés typés indie-rock surexcité, des protestations plus punk (« Prisoner »), de la pop au potentiel de tube (« Hologram »). Les morceaux sont denses et ne lésinent pas sur des breaks multiples ; les différentes parties sont chantées et jouées assez vite. Les quatre garçons font preuve d’une fougue certaine, montrant toute leur affection pour les mélodies bien chauffées, les rythmiques dynamiques et les refrains qui collent au cerveau. Comme s’ils avaient décidé de ne plus jamais nous quitter.
myspace.com/yogireallyrocks

Béatrice Corceiro



© 2012 - 2014  Longueur d'Ondes - Design par Shake Studio & Iconoclaste