Akido

« Undark »
(Nordique Music)
Que s’est-il passé dans la vie du Québécois Kim Gaboury depuis la parution de « Gamechanger » en 2010 ? On n’est pas là pour jouer les intrusifs, mais ce nouvel album sonne comme le récit en sept chapitres d’une expérience de mort imminente, d’ »A day in the afterlife » au dernier morceau « Relight », retour à la lumière. Entre-temps, chaque morceau s’écoute comme un témoignage. Le chant, très présent, favorise cette relation entre le compositeur et son auditeur. Il engage à la confession. D’ailleurs, ce n’est pas anodin si les paroles sont écrites dans le livret. Un récit en deux dimensions donc, emprunt de douleur dans la voix comme dans l’instrumentation, et qui prolonge la recherche esthétique entre rock épique et électro-pop déjà présente sur le premier album. Dans cette pénombre, « Kiss of death » avec le chant d’Alexandre Désilets et « Thirteen » sont deux intenses rais de lumière. Symptomatique de l’atmosphère, même le 2step de « New year’s Eve » n’a pas le cœur à la fête.
www.akidomusic.com

Damien Baumal




© 2012 - 2014  Longueur d'Ondes - Design par Shake Studio & Iconoclaste