NEHL AËLIN

« Le monde Saha »
(Danse Macabre Records)
Côté groupe, Nehl est la voix d’Akphaezya, étrange animal dont le pédigrée métal s’est mêlé de lignages exotiques (pop, jazz, oriental, reggae, cabaret, blues, classique…) pour en faire un génial croisement. Côté solo, la musicienne se dépare de toute agressivité, mais pas de l’hybridation inscrite dans ses gènes musicaux et fait de ses inspirations hétéroclites autant de pôles autour desquels elle construit son disque comme un enfant pioche dans son imaginaire les pièces de son univers. Voulu comme un parcours initiatique, le chemin traverse des paysages contrastés : de compositions en piano-voix guidées par l’influence de Tori Amos, il passe à des contrées japonisantes entre tradition et modernité onirique où la figure d’Hayao Miyazaki succède à celle de Tim Burton qui régnait sur son deuxième album. Un disque à l’âme rêveuse qui nous invite à poser sur le monde le même regard émerveillé que celui de son auteur sur la pochette…
www.nehlaelin.com

Jessica Boucher-Rétif



© 2012 - 2014  Longueur d'Ondes - Design par Shake Studio & Iconoclaste