Finale du Grand Zebrock

Yas & the Lightmotiv - Finale du Grand Zebrock - Photo : Marylène Eytier
La Maroquinerie (Paris), le 1er juin 2012
Les trois finalistes sélectionnés parmi les dix candidats bénéficiant de l’accompagnement artistique professionnel délivré par le Grand Zebrock se sont partagés la scène de La Maroquinerie. Très différents, et très talentueux, chacun des groupes a réussi sa prestation, délivrant toute leur énergie pour défendre leur musique lors de sets nécessairement courts.

Yas & the lightmotiv
Accompagnée de trois musiciens, Yas a été la première à monter sur scène. Pieds nus, vêtue d’une robe rouge taguée « Pussy is poetry », elle a embarqué le public dans son univers : la musique, d’une intensité redoutable, vogue dans les confins du rock, de l’électro et du hip hop tout en instaurant une atmosphère captivante, notamment par des effets sonores de chants d’oiseaux et la création d’une ambiance intimiste avec un bâton d’encens allumé et des bulles de savon. La force des mélodies est soutenue par les textes, souvent durs mais ouverts à l’espoir. Les mots sont choisis avec soin par l’artiste, dont l’implication à partager son œuvre ne peut laisser indifférent.

3 minutes sur mer
Ce duo composé de Guilhem Valayé, au chant et au clavier, et de Samuel Cajal à la guitare et aux samples, a pris la suite. La formule est étonnante : elle mêle des mélodies aux airs de Muse ou de Pink Floyd à une voix aux accents de Louise Attaque ou Jacques Brel. La musique, inspirée de rock anglo-saxon, favorise  ainsi des envolées puissantes et résonnantes. Les textes sont quant à eux chantés avec passion, créant une ambiance forte et accaparant pleinement l’attention. L’emploi d’un mégaphone relève encore cette atmosphère, à la croisée de la puissance musicale et vocale sachant toujours parfaitement conduire au climax.

W.E.T. (We Eat Tortoises)
Les cinq musiciens ont fait une entrée fracassante, endiablant la salle par une musique immédiatement et indubitablement rock. Leurs looks, différents mais marqués, rappellent les années 1970, dont ils reprennent le courant de liberté novatrice : sans se soucier des étiquettes, ils délivrent un concentré efficace de leurs inspirations éclectiques. Ils s’amusent pleinement, offrant un show énergique et délirant. Ils se déguisent avec cagoules, casquettes ou autre accessoire selon le thème des chansons, dont les paroles sont en anglais, et se baladent avec une aisance étonnante dans le hip hop, la soul ou l’hystérie punk !

Après une longue attente, trois prix ont été donnés. Le coup de cœur Canal 93 a été remis à W.E.T et le coup de cœur France Bleu 107.1 a été attribué à Zoufris Maracas. Le jury du Zebrock a décerné son prix à W.E.T, vantant très justement « leur audace et leur énergie ». A découvrir les 14 , 15 et 16 septembre sur la scène Zebrock de la Fête de l’Huma !

http://zebrock.net/journal/

Texte : Mélodie Oxalia
Photos : Marylène Eytier

 




© 2012 - 2014  Longueur d'Ondes - Design par Shake Studio & Iconoclaste