Patrick Watson« Adventures in your own backyard »
(Secret City Records / EMI)
Dès la première piste, « Lighthouse », on se sent en (agréable) terrain connu. Le nouveau Watson prend son envol en douceur avec son piano et sa voix haut perchée bien caractéristiques. Avec ses balades oniriques, des valses et même des quasi-berceuses, toujours bien arrangées et interprétées par des musiciens de talent, le quatrième album du groupe ne marque toutefois pas le changement aussi radical qu’annoncé. Répondant à un besoin de « revenir aux sources » et de créer avec des moyens plus sobres, il propose certes des textures sonores moins complexes que son prédécesseur, « Wooden Arms », mais, même s’il a été conçu presque entièrement dans l’appartement du chanteur-pianiste, impossible de s’y méprendre : c’est bien du Pat Watson. Donc loin d’être simpliste ! À écouter : « Blackwind » et « Words in the fire ». www.patrickwatson.net

Marie Mello


Publié le