“L’entre-mondes”
(Autoproduit)

Titre tout à fait adapté à cet oiseau rare qui navigue dans un univers lunaire totalement à part dans la chanson francophone des années 2000. Déjà, il y a trois ans, nous étions tombé en amour avec “Le jour où je suis devenu fou” et sa proposition théâtrale délirante, unique. Quel bonheur les artistes sortant des sentiers battus ! Son nouvel opus (au livret luxueux) enfonce le clou : musicalement riche, rock dans l’âme, on y croise un moine abricot, Major Tom, Peter Pan, le roi Lézard, Johnnie Walker, Buster Keaton, Mozart, Dali, Houellebecq, Bowie et tant d’autres. Enfant du “Champagne” d’Higelin, Rodrigue pousse encore plus loin les histoires de sabbat, de sorcières et d’alchimiste. Mais il sait aussi écrire des tubes carrés et entêtants comme “Regrets” ou “Clémentine”. Généreux et prolifique, cet artiste hors-norme qui arrive à traduire sur disque la folie et l’ampleur qu’il dégage sur scène, offre ici 16 titres. Une belle réussite. www.rodrigueweb.com

Serge Beyer


Publié le