Object.

« On the edge of the void »
(Str8line Records)

Le postulat d’origine de ce duo, basé sur l’exploration d’une face plus sombre de la coldwave, se justifiait pleinement sur leur précédent album, « A place to hide » (2009). Avec un Amaury Cambuzat (Ulan Bator) fidèle à la production, ce second LP tranche dans le côté obscur et dévoile un rock sonique et débridé. Preuve en est cette entame très noise-rock qui nous envoie directement dans les cordes grâce à « Shout » et « On the edge of the void ». Le titre de l’album révèle aussi une certaine urgence, on ressent l’envie d’explorer comme avec les monstrueux instrumentaux post-rock dont « Echo dream No 3″ et le post-punk « Telling lies ». La production a également son rôle dans cette évolution avec une voix moins en avant, fuzzée, qui développe un vrai mur de son avec les autres instruments. Au bord du précipice, Object. a le courage de ne pas regarder derrière – une rapide incartade coldwave de deux titres seulement – et de chercher à s’inventer un nouvel horizon. myspace.com/objectlegroupe

Damien Baumal




© 2012 - 2014  Longueur d'Ondes - Design par Shake Studio & Iconoclaste