061177
(Rock Machine Records)

Quand le flow avance comme un mort de fin, pas d’autre solution que de le gueuler aux oreilles de son auditeur. CHKL – prononcez « chacal » – le bien nommé plaque ses paroles inquisitrices sur des rythmes syncopés à la culture électronique et aux contours rock clinique. Les sonorités priment ainsi sur la mélodie. Il faut dire que mastering et production compactes sont signés Denis Degioanni, lequel a œuvré pour Diabologum et Programme. CHKL se situe ainsi dans la famille des Toulousains sanguins, corps meurtris et soumis à une intense pression dans les vaisseaux. Comme méthode de création, CHKL s’est trouvé un mur partenaire invisible où viennent se heurter ses joutes sonores. « Il est devenu mon ami / Je le côtoie tous les jours depuis 30 ans / Il m’a tellement nourri que j’en suis dur comme lui / Alors chaque fois que j’ai faim je lui donne mes poings. » Distribution assurée en vinyle, à haute teneur énergétique. myspace.com/chakaltemmerde

Vincent Michaud


Publié le